Cicatrices acnée

Gommer les cicatrices d’acné

Vos boutons d’acné ont disparu en laissant de vilaines cicatrices sur votre visage. Vous souhaitez vous en vous débarrasser ? Retour sur la technique la plus efficace.  

A l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement capable d’effacer totalement les cicatrices d’acné. Mais il est possible de diminuer de 70%  leur profondeur. Pour bien comprendre le fonctionnement des différentes techniques, revenons en détail sur ce mal déplaisant.

Zoom sur les cicatrices d’acné

En disparaissant, les boutons d’acné laissent des creux plus ou moins larges et profonds, voire des petites crevasses dans la peau  (on parle alors de cicatrice en pic à glace). Pour les réduire, il faut impérativement abraser la peau, de manière à ce que les creux deviennent moins profonds.

Il y a encore quelques années,  nous avions le choix entre 3 techniques différentes : le resurfacing laser, le peeling lourd au phénol ou la dermabrasion qui laissaient un peu sur leur faim les patients qui y avaient recours. En effet, ils veulent toujours retrouver la peau lisse qu’ils avaient avant l’adolescence, ce qui est aujourd’hui encore impossible.

Les performances du laser C02 fractionné

A la différence du resurfacing laser traditionnel qui abrase toute la zone à traiter, le laser CO2 fractionnée ne s’attaque pas à la totalité de la peau lésée. Comme son nom l’indique, il émet de façon fractionnée, en s’attaquant à de nombreux petits points à quelque distance les uns des autres. C’est en quelque sorte une pixellisation de l’abrasion. Dans la mesure où il ne lèse que très partiellement la zone à traiter, la cicatrisation se fait mieux et plus rapidement. De plus, les risques d’hyperpigmentation réactionnelle, de mauvaise cicatrisation et d’érythème résiduel sont largement atténués. Tous ces avantages permettent d’aller beaucoup plus profond dans le derme et d’obtenir de bien meilleurs résultats avec moins d’effets secondaires.

Pour limiter les risques, il faut préalablement  prescrire l’application d’une préparation magistrale dépigmentante à titre préventif pendant les 3 semaines précédant la première séance.

Le déroulement du traitement

Lors de la première consultation, après identifier les besoins et les envies du patient, le praticien lui explique les modalités du traitement, lui remet un devis, obligatoire au dessus de 300 euros de soins, ainsi qu’une ordonnance pour une préparation magistrale dépigmentante à base d’hydroquinone à appliquer pendant 3 semaines pour prévenir le risque d’hyperpigmentation .

Si le devis et les conditions lui agréent, la première séance a lieu un mois plus tard environ et elle sera suivie d’une éviction sociale de 8 jours maximum, souvent moins avec le laser fractionné.

Au jour J, après application d’une crème anesthésiante puis désinfection, on abrase les zones critiques.

Dans les heures qui suivent l’abrasion, la peau est très rouge, le visage est gonflé et le problème persiste le lendemain. Le surlendemain, l’épiderme vire au marron. Il se forme de petites croûtelles qui tombent au bout de ¾ jours, en laissant la peau beaucoup plus lisse. Les rougeurs se sont nettement atténuées mais ne permettent pas de sortir en public sans camouflage avec un fond de teint couvrant que les hommes rechignent à utiliser.

Comptez environ 3 séances, espacées de 3 à 4 semaines d’intervalle ce qui laisse le temps au derme de se reconstituer après l’abrasion. Sachez qu’on obtient une petite amélioration à T0, mais elle culmine 3 à 6 mois lorsque le derme se reconstitue. En effet, le laser stimule les fibroblastes et le résultat devient visible entre entre 90 et 180 jours. Sur les patients de trente cinq  ans et plus, la technique provoque également une rétraction cutanée. En atténuant le relâchement de la peau qui rend plus présentes par effet d’optique les cicatrices d’acné, on joue sur leur perception qui en est atténuée d’autant.

Chaque séance permet d’améliorer encore le résultat obtenu la fois d’avant et la plupart du temps, 3 séances, voire 2 suffisent. Parfois, lorsque les cicatrices ne sont pas très profondes, je m’arrête à 2 séances.

En règle générale, la séance dure de ½ à 1 h sur le visage. Le coût est fonction de la surface traitée.

Les zones d’intervention

En principe, les patients désirent traiter les cicatrices d’acné présentes sur le visage. Certains,  parfois, demande aussi à soigner leur dos, d’autres encore, mais plus rarement, le torse. On peut aussi agir sur le nez et les ailes du nez, mais avec prudence car cela demande plus de dextérité.

Les bonnes périodes de traitement

Il faut savoir que, le laser n’étant pas compatible avec soleil et bronzage, les cicatrices se traitent uniquement d’octobre à fin avril.

Pour en savoir plus, cliquer ici 

; ?>