Pilosité

Hairy chest

 

TOUTES LES SOLUTIONS POUR UN CORPS IMBERBE

Signe de virilité jusqu’aux années 80, la pilosité n’a plus la cote. Découvrez comment éliminer les poils de votre corps. 

Les hommes sont plus velus que les femmes, sur le visage mais aussi sur le corps. Contrairement à celle de la femme, leur pilosité s’accroît avec l’âge. Signe de virilité jusqu’aux années 80, le poil  est de plus en plus mal perçu chez les jeunes qui le traquent ur toutes les parties du corps et non plus simplement sur les épaules et le dos où il a toujours déplu. D’ailleurs, les statistiques estiment que 20 à 30% des hommes sont demandeurs d’épilation. Deux solutions sont possibles

 

Le rasage : rapide, peu coûteux, à renouveler régulièrement

Le rasage du corps ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du visage. Pour éviter d’agresser l’épiderme, appliquez un produit de pré-rasage en gel ou en mousse. Ensuite, un after shave apaisera le feu du rasoir. Sauf en été, pendant les vacances, la fréquence des rasages est moindre. Alors qu’il faut se faire la barbe tous les jours ou presque, sauf à vouloir séduire dans l’intimité, point n’est besoin de faire peau nette très régulièrement. Les zones les plus concernées sont le thorax et le dos.

 

L’épilation laser : pour une épilation progressive de très longue durée

Sachez que le laser n’élimine que  80 à 90% des poils drus ou les transforme en duvet fin le plus souvent invisible ce qui est déjà très bien. De plus, il opère très progressivement car il n’agit que sur le poil en période de pousse. Concrètement, chaque séance n’enlève que 20% des poils. Il faut donc prévoir à peu près 6 séances pour le dos, le torse et les fesses. Entre les séances, les poils sont de plus en plus fins, et contrairement à ce qui se passe avec le rasoir, la repousse ne pique pas et ne provoque pas de rougeurs liées aux poils incarnés.

 

L’épilation laser et ses limites

Sans effet sur les poils blancs, roux ou fins, l’épilation laser est peu efficace sur les poils clairs.

  • Le principe

Le laser est un rayon lumineux brûlant qui émet dans une seule longueur d’ondes. Le laser dépilatoire émet en marron. Attiré par la mélanine (le pigment coloré) du poil, il s’infiltre avec elle dans la peau jusqu’au bulbe pileux qu’il brûle. Plus le poil est sombre, mieux ça marche, car le laser est d’autant plus virulent que la charge pigmentaire est forte. Si la peau est claire avec un poil sombre, c’est encore mieux car on peut le monter en puissance. Si elle est sombre, c’est plus difficile. Avant, le laser était carrément interdit aux peaux mates et bronzées. Une nouvelle génération d’appareils (les lasers Yag) résout à peu près le problème

  • La séance

Le médecin vous allonge sur le lit d’examen, vous donne des lunettes sombres pour protéger vos yeux et  armé de la pièce à main,promène le rayon laser au dessus des parties à épiler. Sur les zones glabres, on sent sa chaleur. Dès qu’il rencontre un poil, la sensation va du picotement à la brûlure selon la couleur de la peau, les zones à épiler, la densité pilaire (au fur et à mesure que les poils disparaissent le ressenti devient de plus en plus faible) et la sensibilité de chacun.  Parfois, la zone épilée rougit un peu, et lorsque l’intensité est trop dosée, des petites brûlures qui laissent des croûtes peuvent survenir. Mais, en moins de huit jours, tout est rentré dans l’ordre.

Bon à savoir

Evitez l’exposition solaire pendant les 3 à 4 semaines qui précèdent la séance pour que la peau soit le plus claire possible. Rasez-vous la veille de la séance. En effet, il faut que le poil soit visible mais aussi qu’il soit suffisamment court pour que l’impact du rayon laser s’infiltre jusqu’au bulbe sans se perdre dans la longueur du poil.

Méfiez de l’épilation laser des esthéticiennes

La vraie épilation laser est un acte médical qui doit être pratiqué par un médecin. Ne vous fiez pas aux séances d’épilation laser pratiquées hors des cabinets médicaux. Elles sont aussi onéreuses sinon plus et les appareils utilisés sont moins puissants. Vous serez obligé de multiplier les séances. Avec en prime un risque de simulation des poils sur le dos et les épaules qui vous laissera peut-être plus velu qu’avant.

 

 

 

; ?>