Acné du dos

Capture d’écran 2013-02-12 à 20.16.05

Le dos est une localisation fréquence de l’acné masculine, pas seulement chez les adolescents mais aussi chez les hommes adultes  et elle laisse des traces…

Or il est souvent bien difficile de traiter soi-même cette zone mal commode à atteindre pour appliquer les soins.

Dans le dos, l’acné est préférentiellement située dans la partie supérieure entre les deux omoplates.

Les boutons sont souvent rouges et inflammatoires (papules ou même parfois pustules) donc font partie de la cohorte des acnés inflammatoires plutôt que rétentionnelles avec des fins boutons blancs ou des comédons. On peut voir dans le dos parfois de véritables kystes : comédons encapsulés qui persistent longtemps laissant souvent place à une cicatrice.

Ces gros boutons un peu douloureux sont bien traités par des lotions à base d’antibiotiques de la gamme des érythromycines ou clindamycine  qui vont agir en stérilisant la lésion et diminuer le volume par une action anti-inflammatoire. On peut y adjoindre des lotions à base de peroxyde de benzoyle qui sont très efficaces mais brule un peu la peau et surtout décolore les vêtements. Mais bien entendu le premier geste sera une bonne hygiène avec des nettoyants spéciaux pour l’acné.

Les LED sont de bons adjuvants pour les personnes qui n’arrivent pas à bout des lésions par les médicaments. La longueur d’onde du rouge (632 nm) est anti-inflammatoire et celle du bleu (405 nm) est antiseptique, la combinaison des deux fait nettement régresser les lésions.

Le dos est une zone de mauvaise cicatrisation ce qui fait que l’acné laisse facilement des cicatrices en étoiles bien visibles.

Le traitement des cicatrices

En préalable, il faut noter que tous les traitements ne peuvent qu’améliorer la cicatrice mais jamais l’effacer totalement.

Les traitements des cicatrices ne peuvent pas être les mêmes que sur le visage en raison du risque de mauvaise cicatrisation spécifique au dos. Le traitement de choix de ces cicatrices sera donc le laser CO 2 fractionné ; il permet une abrasion de façon fractionnée de la cicatrice pour la niveler tout en laissant des micro-zones de peau saine (une sorte de pixellisation de l’abrasion) qui améliorera la phase de cicatrisation.

Le peeling  chimique, autre possibilité,  ne pourra être que de profondeur moyenne (TCA) et sera renouveler plusieurs fois pour limer un peu la cicatrice, il sera moins efficace que le laser CO2 fractionné.

; ?>